L'Intelligence Artificielle et les enjeux esthétiques de l'industrie du luxe.

Dans un contexte où l'industrie du luxe atteint des sommets inégalés avec une croissance spectaculaire, elle fait face à un défi de taille : maintenir une qualité irréprochable tout en augmentant ses volumes de production.
Image
Deux mains d'opérateurs plaçant une aiguille sur un cadran de montre

Comment y parvenir ?

 

Les entreprises de ce secteur ne ménagent pas leurs efforts, innovant constamment pour renforcer leur contrôle qualité. Cette démarche passe par la formation de nouveaux talents, une supervision plus rigoureuse, voire l'intégration de systèmes de contrôle automatisés.

La formation des opérateurs qualité est un point crucial et n’est pas toujours chose aisée. En effet, rappelons que si le contrôle fonctionnel d’une pièce peut être relativement objectif (la pièce remplit son rôle ou ne le remplit pas), le contrôle esthétique lui s'avère plus épineux en raison de sa nature subjective.

Les divergences entre contrôleurs sont fréquentes : jusqu'à 15%1 des pièces examinées font l'objet de désaccords, notamment pour des défauts esthétiques. La difficulté réside dans le caractère parfois infime des défauts, dont la taille et la gravité varient considérablement, rendant délicate la distinction entre un défaut acceptable et un défaut rédhibitoire. Les impacts peuvent aller jusqu’à 40%2 de perte de chiffre d’affaires pour les fabricants.

Dans ces domaines où le savoir-faire artisanal est primordial, une politique de tolérance zéro envers les imperfections n'est ni réaliste ni souhaitable. La clé de cette énigme repose dans la perception de l'esthétique.

Face à l'impossibilité de standardiser la perception humaine, des marques de renom dans l'horlogerie et la joaillerie se sont orientées vers des stratégies d'évaluation objectivées. Ces méthodes vont bien au-delà de simples catalogues de défauts : il s'agit d'une analyse minutieuse, où chaque détail est mesuré, classé, comptabilisé, pondéré, évalué dans son contexte et examiné sous différents éclairages avant de rendre un verdict final.

Dans cette quête de quasi-perfection, les opérateurs réalisent d'abord une inspection visuelle à l'œil nu, avant de recourir, si nécessaire, à des équipements plus précis comme des binoculaires. Ce qui demande un œil expert et du temps

Afin de gagner du temps à ces experts, l'intégration d'outils de vision assistée par intelligence artificielle, capables de fournir des données objectives et reproductibles, est de plus en plus fréquente.
 

L'étape suivante ?

 

Utiliser ces technologies non seulement pour détecter les défauts, mais également pour en identifier les causes, en corrélation avec les processus de fabrication.

Cette révolution technologique, anticipée avec impatience, promet de remodeler en profondeur les méthodes de contrôle qualité dans le luxe. Les archives papier de défauts cèdent la place à des bases de données numériques, et les standards de qualité se propagent parmi les grandes maisons et leurs partenaires.

Dans ce secteur où tradition et innovation se côtoient, l'ère de l'intelligence artificielle semble être le prochain chapitre d'une histoire fascinante.

Prêt à repenser vos processus de contrôle qualité avec l'IA ? Remplissez notre formulaire pour avoir accès à notre livre blanc et découvrir notre vision du contrôle qualité 2.0 !
 

DÉMO




1 : Données récupérées sur le terrain, à travers nos études internes.
2 : https://asq.org/quality-resources/cost-of-quality
 

 

Cela peut vous intéresser ...

  • AnotherBrain booste la détection de défauts esthétiques grâce à son IA brevetée Blue Phosphor®

    Image
    Blue Phosphor - Nouveau produit AnotherBrain
    Blue Phosphor® inaugure une nouvelle ère du contrôle qualité en redonnant aux industriels le contrôle sur leur service qualité grâce à une IA frugale, rapide à entraîner et à implémenter dans n’importe quelle chaîne de production.
    Blue Phosphor® bénéficie de 7 ans de R&D pour arriver à un modèle opérationnel qui permet d’automatiser les tâches ingrates et faire émerger facilement l’opérateur augmenté.
    Lire la suite
  • Dans l‘industrie, l’IA utile contre la pénibilité au travail

    Image
    Homme et femme dans une usine industrielle
    Tribune - Anne-Sophie Madoire-Rouzaud
    Lire la suite
  • WEBINAIRE : DEPASSER LES LIMITES DU CONTRÔLE QUALITÉ

    Image
    Rejoignez-nous EN DIRECT pour notre webinaire exclusif !
    Lire la suite